22e tournoi des As du volant à Mundolsheim


Rations de plaisir

DNA AS 2015Le Mundolsheim BC organisait, le week-end dernier, la 22e édition de son tournoi, les As du volant.

S’imposer dans le tournoi de son club a toujours une saveur particulière. Dimanche, Romain Schalber a eu le privilège de s’offrir une double ration de plaisir.
Le licencié du Mundolsheim BC a en effet remporté le tableau du double hommes – associé à Aurélien Jantzi du BC Ostwald… a priori l’adversaire de “Mundo” le 17 mai prochain en barrage d’accession en Nationale 3 d’interclubs –, avant de s’imposer en finale du mixte B avec Lara Görtz (ENA Bad) aux dépens de la paire Thomas Ricci (Ostwald)/Stéphanie Ternier (Ajoncs d’Or). « C’est toujours important de gagner à domicile, il faut représenter le club. C’était une bonne journée », souligne Romain Schalber.
Maxim Ziegler assume son statut, retour réussi pour Anthony Maio
Une bonne journée, Maxim Ziegler (RS Mulhouse) en a vécu une aussi dimanche. Pourtant, celle du samedi avait été plus délicate pour le cadet du Red Star. « J’étais un peu malade et j’ai eu du mal à rentrer dans mes matches et à trouver mes repères dans une salle que je ne connaissais pas », dévoile Maxim Ziegler.
Cette adaptation passée, le Mulhousien a parfaitement assumé son statut de tête de série n°1 pour s’imposer dans le simple hommes A, dominant en finale Étienne Catry (Aire-sur-la-Lys) en deux sets (21/12, 21/19). « Au début de chaque set, j’avais un peu de mal, mais après les pauses, j’ai pris ma chance et je ne l’ai pas laissé revenir. Je suis content d’avoir assumé mon statut de tête de série. Il faut prouver qu’on est le meilleur et ça me fait de l’expérience en plus », souligne le badiste de 17 ans qui visera une médaille en simple aux “France” jeunes (du 14 au 17 mai à Boulazac).
Quand Maxim Ziegler a justifié son statut de favori du simple hommes A, Anthony Maio (ASPTT Strasbourg), lui, a signé son retour sur le circuit en remportant le tableau du simple hommes B alors qu’il n’est plus classé “que” C. « J’avais un peu saturé avec le Sport Études et en plus j’ai eu une mononucléose en 2012. Quand j’ai arrêté, je devais être A3. J’ai eu envie de m’y remettre récemment et de voir où j’en étais. J’ai fait beaucoup de physique pour revenir, même si ça ne s’est pas vu en finale ( contre le Colmarien Jean Zipper, ndlr ) parce qu’il n’aurait pas fallu qu’il me pousse à jouer un troisième set », sourit le frère aîné de Julien Maio, cadre de l’équipe du Top 12 de l’ASPTT Strasbourg. Un come-back réussi donc pour l’aîné d’une fratrie « née avec une raquette en main ». « Le principal quand on participe à un tournoi, c’est de se faire plaisir, quel que soit le résultat, appuie Anthony Maio. Là, j’ai passé de bons moments avec plein de gens. C’était un bon week-end. »

Organiser un tournoi, c’est aussi espérer avoir de tels retours des joueurs. Et de ce point de vue, le staff du Mundolsheim BC peut être fier de la 22e édition des As du volant.
C.C.

Agenda

Nos Partenaires